Bulletin de l’Ermitage

Accueil > Là où seule la musique permet d’aller... > La tragédie cathare en musique

La tragédie cathare en musique

samedi 21 novembre 2009

Le musicien catalan Jordi Savall ( alias Oedipus Coloneus sur You Tube et auquel nous empruntons très souvent des extraits )commémore la tragédie des Cathares

Un livre-disque consacré à la tragédie des Cathares, 800 ans après la mort sur le bûcher des derniers "bons hommes", sera publié mardi par le chef d’orchestre et gambiste catalan Jordi Savall et sa femme la soprano Montserrat Figueras, "artistes pour la paix" de l’Unesco.

L’ouvrage édité par Alia Vox, accompagné de trois disques et intitulé "Le Royaume oublié", sera diffusé dans 47 pays, ont précisé ses auteurs à la presse.

Le livre présente en sept tableaux et autant de langues (occitan, français, anglais, espagnol, allemand, italien, catalan), les origines du catharisme et son expansion, l’essor de l’Occitanie, la croisade contre les Albigeois, l’Inquisition, la diaspora cathare...

Ce tableau historique "retraçant cinq siècles d’histoire, de la richesse de la culture troubadouresque à la violence des persécutions" est accompagné d’oeuvres musicales enregistrées par Jordi Savall, ses chanteurs de La Capella Reial de Catalunya et ses instrumentistes de l’ensemble Hespèrion XXI.

Le musicien catalan a réalisé un travail de recherche pour relier musique et Histoire et rendre ainsi cette dernière "vivante".

"Chaque interprétation est une récupération d’un moment historique", a expliqué Jordi Savall, qui a retrouvé des textes de troubadours et les a adaptés pour recréer l’atmosphère de l’époque, avec des mélodies mêlant l’émotion et les scènes de bataille ou de réjouissance.

"La plupart des textes des troubadours n’étaient pas accompagnés de musique, et l’on n’a donc pas de traces de partitions, a-t-il dit. Mais on sait qu’ils composaient en pensant à des mélodies connues". Jordi Savall a donc rapproché les textes de thèmes musicaux contemporains. "C’est une proposition, et la partie la plus difficile du travail a été de trouver les mélodies les plus vraisemblables", a-t-il reconnu.

Ce projet, selon lui "universel", cherche à préserver "le souvenir de cette croisade contre les Albigeois (qui) éveille encore le chagrin et la pitié" et marque que "le mal absolu est toujours celui que l’homme inflige à l’homme".

"Le Royaume oublié" sera présenté en concert en janvier au Théâtre municipal de Carcassonne (le 9) puis à Odyssud à Blagnac, près de Toulouse (11).


Voir en ligne : La chaine Oedipus Coloneus sur You Tube