Bulletin de l’Ermitage

Accueil > Là où seule la musique permet d’aller... > Carême 2009 > 37ème jour de Carême

Carême 2009

37ème jour de Carême

Méditation sur l’immigration

jeudi 2 avril 2009, par Jess, Nat et Nico

°

Des centaines de corps ou de personnes encore en vie sont toujours recherchés au large des côtes libyennes, 200 immigrés clandestins sont portés disparus. Pour le moment, seuls 23 rescapés ont été repêchés. Le drame s’est produit dimanche quand trois bateaux ont fait naufrage... Ils cherchaient vraisemblablement à gagne l’Italie, via la petite île de Lampedusa.

Depuis 36 heures, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a fait état de "départs massifs" de Libye. Avec ses 1.770 km de frontières maritimes, le pays est devenu une destination et un lieu de transit d’immigrés clandestins originaires notamment d’Afrique.

La Libye, qui compte plus d’un million d’immigrants en situation irrégulière, a signé en février un accord avec l’Italie pour tenter d’endiguer le flot des clandestins. Il entrera en vigueur le 15 mai sous la forme de patrouilles conjointes. "Il s’agit peut-être d’un argument que les passeurs exploitent en disant aux immigrants : ’c’est maintenant ou jamais’", a fait valoir Laurence Hart, représentant de l’OIM à Tripoli.

Chaque année, des centaines de milliers d’immigrants s’entassent dans des embarcations de fortune pour tenter la périlleuse traversée depuis les côtes libyennes vers Malte ou vers l’île italienne de Lampedusa, au large de la Sicile. Plusieurs centaines d’entre eux y laissent leur vie chaque année. Comme dimanche.

Antonio Guterres, haut commissaire de l’Onu pour les réfugiés (HCR), a déploré cette série d’incidents qui marquent le début de la "saison" des transferts clandestins en Méditerranée. L’ancien Premier ministre portugais a parlé du "dernier et tragique exemple en date d’un phénomène mondial qui voit des personnes désespérées prendre des initiatives désespérées pour échapper aux conflits, aux persécutions et à la pauvreté dans la quête d’une vie meilleure".

En 2008, l’île de Lampedusa a vu arriver 37.000 clandestins en provenance d’Afrique du Nord, dont 75% demandeurs d’asile.

°

°

A l’initiative du ministre de l’Intérieur, le gouvernement prétend mettre en œuvre de nouvelles mesures contre l’immigration clandestine. Dans la réalité, il officialise ainsi la chasse dont sont actuellement victimes les étrangers.

Les dispositions de la loi adoptée à l’initiative de M. Sarkozy, les pratiques quotidiennes des préfectures, l’application de la « double peine » qui n’a jamais, en réalité, été abolie, conduisent à des situations absurdes et insupportables. Est-il admissible que des adolescents soient arrêtés dans les collèges et lycées parce que en situation irrégulière ? Est-il tolérable que des enfants soient utilisés comme appâts pour arrêter des parents ? Est-il acceptable que des personnes vivent en France depuis plus de 10 ans tout en étant clandestines ? Est-il acceptable que sous le regard complaisant des autorités, nombre d’étrangers subissent une exploitation sordide parce qu’ils sont en situation irrégulière ?

Le ministre de l’Intérieur trompe les Français lorsqu’il soutient que la répression est une solution « humaine » et « efficace ».

Pire, certaines des mesures annoncées conduiront à porter atteinte directement à des libertés aussi essentielles que celle de se marier ou entraîneront un fichage sans cesse accru des Français comme des étrangers. Sans compter les menaces et les poursuites dont sont victimes ceux et celles qui n’entendent pas prêter la main à cette traque aux étrangers.

Chacun sait que cette politique n’a conduit qu’à des drames et à des injustices.

En agissant ainsi, le gouvernement fait de tous les étrangers des boucs émissaires au risque d’alimenter la xénophobie. En laissant croire que le recours à la police vaut politique d’immigration, le gouvernement, au-delà du mensonge, pratique la politique de l’autruche.

(ligue des droits de l’homme)

°

°

Immigration : Brice Hortefeux fait du chiffre
Le ministre français de l’Immigration fait état de 29 796 expulsions de sans-papiers en 2008

Brice Hortefeux est l’élève brillant du gouvernement français. Il a rempli son terrible contrat en terme de quotas. Le ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale a avancé, mardi, lors d’une conférence de presse, le chiffre de 29 796 expulsions de sans-papiers pour 2008, soit un résultat en augmentation de plus de 28,5 % par rapport à l’année précédente. Il a également évoqué les engagements pris par la France en matière de lutte contre l’immigration clandestine et les accords conclus avec les pays africains dans le cadre de la gestion concertée des flux migratoires.

En 2008, Brice Hortefeux a dépassé ses objectifs. Le ministre de l’Immigration a annoncé avec « fierté », mardi, lors d’une conférence de presse, un total de 29 796 expulsions de sans-papiers (d’« éloignements » dans le jargon ministériel), pour l’année 2008. Un résultat, en augmentation de plus de 28,5 % par rapport à l’année précédente, qui doit réjouir le président français Nicolas Sarkozy.

« Ces chiffres sont le signe et la preuve que, conformément aux souhaits de nos concitoyens, la France a enfin retrouvé la maîtrise de ses flux migratoires », a expliqué Brice Hortefeux, devant un parterre de journalistes. Pourtant, le ministre français de l’Immigration ne fait pas l’unanimité. Selon le palmarès de l’institut de sondages Ipsos du 5 janvier, Brice Hortefeux, avec seulement 30 % d’opinions favorables, fait partie des sept ministres du gouvernement « majoritairement impopulaires ».

Mais, Brice Hortefeux s’en moque. Derrière son pupitre, il annonce, fièrement, ses chiffres. La hausse très importante des retours volontaires : 10 072, une augmentation de plus de 204 %, qui constituent le tiers du total des expulsions. Un résultat qui, selon le ministre de l’Immigration, est dû à la bonne compréhension de la politique de l’immigration par les sans-papiers. Pour les étrangers les plus récalcitrants, le ministère a la solution. Il a mobilisé des services de police et de gendarmerie, l’inspection du travail... pour des opérations dites « coups de poing ». « Les contrôles se sont particulièrement intensifiés dans les secteurs du bâtiment, de restauration, du gardiennage et de la confection », a précisé le ministre. Sur toute l’année 2008, 3277 employés étrangers en situation irrégulière ont été interpellés.

°

°

L’esprit de la démocratie n’est pas une chose mécanique
qui peut être ajustée par l’abolition des formes
Il nécessite un changement dans le coeur

(Gandhi)

°

°

Bonne méditation...et action !

Les Loupiots and Co


Voir en ligne : Notre Channel sur You Tube


Vous pouvez nous écrire à rmitte@free.fr pour réagir, compléter, questionner... enrichir...