Bulletin de l’Ermitage

Accueil > Jess’s corner > Les toiles du moinillon > Le Cerf-Volant Du Bout Du Monde de Roger Pigaut et Wang Kia Yi (...)

Les Toiles du Moinillon

Le Cerf-Volant Du Bout Du Monde de Roger Pigaut et Wang Kia Yi (1958)

par JESS

jeudi 7 juin 2012, par Jess

C‘est la « guerre des mômes » à Montmartre. Une guéguerre pas bien méchante. Bébert rend très vite au gentil Pierrot le cerf-volant qu’il lui avait volé. La paix règne à nouveau chez les poulbots de la Butte. Et tout le monde, bras dessus, bras dessous, se penche sur le message caché dans ce superbe cerf-volant venu de Chine. Là-bas, un petit Chinois a laissé au vent le soin de lui trouver un nouvel ami, quelque part au bout du monde…

Comme Le ballon rouge, d’Albert Lamorisse, Le cerf-volant du bout du monde mériterait d’être un classique du cinéma pour la jeunesse. C’est toute une époque qui revit à l’écran : Pierre Prévert était conseiller technique ; Henri Alekan, chef opérateur. Et la réalisation de cette première coproduction franco-chinoise était un petit événement.

Aujourd’hui, son message de fraternité semble aussi candide que généreux. On sourit à entendre ce dialogue populo dans la bouche des enfants, ou devant ces trucages à la Méliès, qui font apparaître un bon génie aux côtés de Pierrot. Mais les spectateurs qui avaient 10 ans à la fin des années 50 éprouveront une vraie nostalgie. Ils retrouveront un Montmartre inattendu, avec ses terrains vagues et ses palissades.

alors prêts pour un voyage dans le temps ?

enjoy

JESS