Bulletin de l’Ermitage

Accueil > JAPON 2012 > 15 Avril : Après quelques jours en machine à laver nous commençons le (...)

Japon 2012

15 Avril : Après quelques jours en machine à laver nous commençons le programme "séchage Cap sur les Canaries"

dimanche 15 avril 2012, par Jess

Bonjour à tous !

Nous avons ce matin dépassé l’entrée du détroit de Gibraltar et filons bon train sous un vent portant de Nord et de force 5 (35km/h) ...le soleil est là...la douceur pas encore...mais 13°C à cause du vent c’est un peu juste.
L’océan qui continue d’être un peu "nerveux" fait bouger le Kalliste..mois qu’hier ou avant hier il est vrai où nous avions du réduire la toile...aussi les "coeurs" sont ils un peu barbouillés ...que voulez vous on n’est que des "amateurs".. ;. La cause une dépression que nous avons pris de vitesse...
ou alors aux gâteaux des soeurs qui n’étaient pas très frais ?...je n’ose y croire...peut-être trop gras à nous qui n’avons pas l’habitude de ces choses...

En tous cas c’est toujours impressionnant de nuit d’entendre la coque du Kalliste souffrir... les haubans se tendre sous la pression des rafales et des gerbes d’écume...et puis quelque secondes après un lourd relâchement...comme après un orgasme...sauf que chez les bateaux la remontée est rapide...inépuisables ces voiliers ! ;-)

Comme vous le voyez à présent la route est dégagée jusqu’au Cap Vert

C’est toujours émouvant le départ d’un navire...que l’on soit à quai où à bord...
même si l’on est fort occupé à surveiller le lent déchaussage du Kalliste de son créneau...le rangement des amarres et des défenses...
la lent hissage des voiles au bruit des moulinets puis celui des pavillons
celui de courtoisie ( des aux territoriales que l’on traverse) à tribord
celui du propriétaire à babord... et la nationalité du bateau , tricolore, à la poupe ( on est très à cheval sur ces traditions qui se perdent)
la première prise de vent
et même la première corne...qui met toujours Igor dans un état d’aboiement incontrolable ..

.l’émotion ?

Nous avons évité nous les émotions fortes en prenant tout le monde de vitesse ...les frangines qui voulaient venir...José qui nous a envoyé un mail en nous disant qu’on était cinglé d’affronter le Cap de Bonne Espérance en hivers austral...puis les typhons et autres tsunamis des mers indonésiennes...sans compter les pirates !!!

Bah ! c’est ça la jeunesse : une part d’inconscience...de l’audace ...mesurée
d’ailleurs Titus n’a pas manqué de rappeler tout le monde au strict respect des consignes de sécurité... les gilets obligatoires , la nécessité de toujours s’amarer à la ligne de vie ( même pour Igor), de signaler immédiatement toute anomalie... l’emplacement des radeaux de survie...et toujours garder son sang froid !

et en cas de manquement c’est une journée aux fers ! ...c’est à dire dans sa cabine.. ;à ne pas sortir le nez dehors !

De toutes façons il fait pas chaud... 12 °c au Thermomètre... 8 ressenti...donc les Kway et autres pulls étaient de sortie donc tout le monde à l’intérieur sauf Jess au cockpit avec Nat et Nico préposé aux voiles... Titus lui a fait la première nuit...même si elle fut sereine grace au pilote automatique et au vent régulier de Nw de face un peut à droite .. ;soit en langage marin" au près tribord amures"

Le mauvais temps ne me permet pas de vous donner de belles images : d’ailleurs cette fois-ci on est passé trop loin de côtes pour éviter les bois ou autres containers flottants que le radar ne peut détecter car à peine émergés . Seule la nuit d’hier a été plus difficile avec le va et vient incessant des super containers et autres pétroliers ou chimiquiers qui passent par Gibraltar.

Je m’arrête pour ne pas trop forcer...moi aussi j’ai des ordres très stricts...car il faut tenir la distance : j’essaierai d’écrire à la fin de la semaine

Portez vous bien !

JESS

Une version illustrée est disponible sur le site : "les escapades du Kalliste"


Voir en ligne : Notre site illustré et en couleur :