Bulletin de l’Ermitage

Accueil > Là où seule la musique permet d’aller... > Carême 2012 > Lettre de Carême no 5

CAREME 2012

Lettre de Carême no 5

Par frère François

mardi 20 mars 2012, par frere francois

Difficile semaine marquée certes par un temps printanier ... ( aujourd’hui est le Printemps !) mais aussi par le retour aux travaux de la ferme et la sortie du bétail... qu’il a fallut rentrer ce week end pour cause de retour du froid et de la neige

il est rude parfois le chemin de l’autonomie

Mais tous ceux qui sont ici ne retourneraient pas pour un empire dans le monde des agités du bocal ...

Cette semaine avec les petits nous avons parlé du silence...sur le silence...un paradoxe

ce silence si difficile à trouver de nos jours...

oh certes le silence des décibels peut se faire...mais il s’agit plus du silence du cœur que nous trouvons ici...
loin des émotions et des agitations des hommes , des nouveautés et des publicités illusoires et inutiles , des modes et des nouvelles , des enthousiasmes et des dépressions soudaines , des rumeurs et des fausses terreurs ( savamment orchestrées par le pouvoir des nantis)

le silence qui permet de rentrer en soi même

le silence qui permet de voir de manière plus précise la réalité des choses...

et de connaître les êtres de l’intérieur

le silence qui génère bien des remords sur nos actes passés...
ah si nous avions eu conscience alors...que de souffrances évitées...

reconnaitre que nous sommes contigents

reconnaître que nous sommes mortels

que chaque jour est une chance à saisir

mais oui...mais ... nous n’avons pas pris le temps du silence...le temps de savoir ...
reste le remord...

Les échos qui nous parviennent du monde montrent une grande fragilité des êtres... inconséquents et prompts aux émotions compréhensibles certes comme dans le cas de l’accident de car qui a affecté tant de familles belges dont nous comprenons la douleur... ou des attentats qui reprennent en France...

mais à qui la faute ?

n’en soyons pas hélas étonnés... :" qui sème la violence et la haine.. récolte la tempête..."

et l’occident a largement semé

comme c’est curieux que la mort d’un enfant Libyen, Palestinien ou Japonais ne nous atteigne pas aussi violemment que quand il s’agit de ceux de chez nous...

combien d’enfants afghans, vietnamiens ou irakiens "vaut "un enfant Juif ?

Notre société reste figée dans des concepts historiques d’un autre âge , comme engluée, refusant de voir les rancœurs qu’elle fait accumuler chez les autres par son égoïsme, son ostracisme, son refus d’évoluer et de faire place aux jeunes ...
ou sa violence

et l’on prône la mondialisation !...on n’en est pas à une contradiction près !

Outre cette prise de conscience en essayant de nous sortir de nous même plusieurs pistes pour améliorer et assurer s’il est temps encore ( hélas j’ai bien peur que non) le dégrippage d’une société qui pousse les vieux au travail ( pour quelle efficacité ?) bloquant par la même l’embauche des jeunes ...que l’on condamne a devenir des esclaves de métiers non choisis et chichement indemnisés

pourquoi ?...pour aller où... ?

Mais bon sang !un pays n’est pas un entreprise :...il ne sert pas qu’à produire en saccageant la nature !
au profit de quelques nantis !

Un pays c’est une histoire, une culture ...et surtout un contrat pour vivre ensemble...TOUS...
pour assurer le logement, les soins, la nourriture, la culture LIBRE et EGALITAIREMENT pour TOUS !

assurer la liberté

alors au nom de quoi un état se mêle -t-il de morale ?,
d’histoire (vraie ou fausse), du comment manger ou du comment s’habiller ...toutes ces dérives prêchi -prêchas qui minent la société ... pour assurer le sommeil et le bien être de quelques uns...de ces nouvelles familles d’aparatchik qui n’assurent plus le partage fraternel, l’égalité des chances...et LA LIBERTE ce bien le plus précieux de tous que l’homme cherche toujours à confisquer aux autres...
pour assurer sa domination sur eux

en s’appropriant des sols , des territoires alors que la terre est pour TOUS quelqu’il soit ! pour permettre le développement de chacun !

Dans ce monde de valeurs labiles , qui comme le mercure semble échapper à toute raison ou toute rumeurs déclenche des lynchages et des mesures hâtives irréfléchies et passionnelles nous avons besoin de raison et non de passion

pour cela il faut prendre le temps

le temps du silence ...et de la réflexion

le temps du pardon

le temps du don, le temps de l’humain d’abord mais de la nature aussi...bref le temps du vivant et de la nécessaire harmonie !

Nous n’avons que faire des "passionés-camés-batteleurs" qui s’agitent comme des mouches sur une société en décomposition pour y pondre leurs larves ...occupant les places où d’autres plus compétents se devaient d’exercer

nous avons simplement besoin de ce qui fonde notre contrat social : de l’égalité....pour tous
de la fraternité entre tous

et de la LIBERTE pour chacun

dans le respect de la terre et des êtres qui nous entourent

C’est sur cela que je vous demande de réfléchir cette semaine en Carême

loin des médias qui crachouillent dans les micros et postillonnent face aux caméras cyclopes qui ne savent pas montrer le fond du coeur des êtres

ce que seul le silence fait peu à peu affleurer ( et pas une minute seulement ...pour continuer la danse...) tout méditant vous dira qu’il faut au moins une semaine pour que les premières bulles remontent à la surface
et des années pour que les pensées ou blessures enfouies reviennent exhaler ce que l’on s’était dépêché d’enterrer

et que seul le silence révèle

la sérénité...et la sagesse...

Le cours de la rivière qui va
jamais ne tarit et pourtant ce n’est jamais la même eau
L’écume qui flotte sur les eaux dormantes
tantôt se dissout , tantôt se reforme
il n’est d’exemple que longtemps elle ait duré

Pareillement advient-il des hommes
et des demeures qui sont en cemonde

a bientôt !...en Carême

frere francois