Bulletin de l’Ermitage

Accueil > Miettes érémitiques au naturel et à la sauce piquante > Noël c’est sur le bitume que ça se passe !

Miettes érémitiques

Noël c’est sur le bitume que ça se passe !

vendredi 23 décembre 2011, par frere francois

Dernière bougie avant Noêl

Des nouvelles comme promis...et elles sont bonnes !

Pour Jess la maladie recule enfin . Bien sûr pas question encore de guérison complète mais d’une rémission certainement à long terme qui allégera son traitement quotidien si la 2ème injection qu’il a subit hier est concluante . Cela lui a redonné le moral qui était dans les chaussettes et un regain d’énergie

Pour votre serviteur aussi les nouvelles sont rassurantes : pas d’adénocarcinome dans les biopsies ... je dois continuer cependant à suivre une surveillance tous les 3 mois si le taux de PSA reste aussi élevé... et peut-être d’autres biopsies... Je dois aussi tout comme Jess le fait suivre un traitement et éventuellement un examen endoscopique d’un estomac qui tombe en compote...

Bref tout cela nous a permis de remonter gaiement dans la poudreuse ( après un départ dans la nuit noire à 4 heure du matin à la lueur des lampes frontales et sous un froid glacial) et de faire une grande bataille de boules de neige avec Jess... comme au bon vieux temps...
et comme promis au xLoupiots nous devrions aller à Anglet dès Lundi examiner de près dans quel état est le bateau... et faire une petite virée en mer pour évaluer comment nos nouveaux petits mousses supportent l’océan d’hivers...
Si le temps le permet nous irons peut-être aux Açores que nous ne connaissons pas... ou aux Canaries...qui sont elles, une base de ravitaillement habituelle dans nos expéditions lointaines

Nous prendrons une décision définitive pour le Japon... même si c’est bien tard ...le feu vert est donné par la Faculté !

800000 Euros de salaire mensuel pour un footballeur qui joue sur sa ( sale) gueule ,camé jusqu’à la moelle , de la flicaille envoyé pour casser les grèves, des enfants emprisonnés dans les centres de rétention... des rues tristes sans musicien rom ...voilà l’état de la France aujourd’hui sous le nouveau régime de Vichy qui va jusqu’à expulser les étudiants étrangers qui nous font l’honneur de venir dans notre pays où même désormais les idées sont réglementées, les indignations aussi et où la libre expression est de plus en plus menacée et doit être conformes à la règle : tout cela sans la moindre réaction de la masse amorphe et résignée ...

Voilà pourquoi pour nous Noël ne se fêtera pas au son des flons flons, des beuveries et des indigestions de tripâilles et autres foies gras... pour nous Noël n’est pas celui de la tripe , de la papille reine ni de l’abêtissement familial ou ecclésial ...il est celui du coeur

Nous irons donc dès demain soir dans les hôpitaux, les refuges, les centres de rétentions , les halls de gare ou les ruelles pour partager un peu d’espérance , de musique, de sourire, de compassion, de jeux, de paroles ,de regards avec ceux que la société exclue ou parque comme le bétail qui attend l’abattoir

Peut-être ce que nous faisons ainsi sera-t-il une incitation pour ceux qui se réclament de l’humanité de passer le Noël de l’avenir...le Noël de la vie naissante ...et non celui des sépulcres blanchis...ou des philistins épiciers...

car il ne faut désespérer de rien !

Ainsi vous vous souvenez certainement que Jess avait eu des mots ( par email) à cause de la censure de "En Tu Ausencia" par son metteur en scène ( Yvon Noël ...ça ne s’invente pas !) qui se disait ruiné...et voulait donc tout garder désormais pour vendre ses DVD
Jess lui avait expliqué que puisque ses films ( par ailleurs excellents) n’étaient pas connus et presque pas diffusés c’était peine perdue...et que la culture était faite pour tous ! Si on fait un film en principe ( mais c’est vrai aussi pour toute oeuvre d’art) c’est pour qu’il soit vu et connu avant tout ( comme un tableau , une statue ou une pièce musicale)...à quoi bon enfermer l’art et la culture et spéculer dessus comme le font certains...

Et bien nous avons appris ( et vérifié...miracle de Noêl ?) que ce metteur en scène ( qui ne peut qu’être qu’un homme intelligent et de bien, au vu la sensibilité de ses films) avait décidé de les mettre en ligne gratuitement pour les faire connaître et les vendre à ceux qui voulaient en posséder une copie de haute qualité
bravo !
comme quoi cela sert toujours de parler et de s’opposer ...au lieu de faire l’autruche !

L’individu est un sanguin ...un andalou... mais nous avons trouvé magnifique et courageuse son initiative qui contribuera a rendre le net un peu plus "culturel" et "gratuit"

Voici le lien ou vous pouvez trouver ses oeuvres :

http://noelfilms.com/home.html

Comme nous souhaiterions que chacun là où il est se dresse ainsi contre la stupidité , les inégalités et le racisme. Le net est un outil merveilleux ...c’est un outil de lutte...de partage...et de compréhension ( après ou sans affrontement)

Oui une lumière peut toujours s’allumer dans les ténèbres de la stupidité de la concupiscence et de l’égoïsme ...cette étincelle peu se transformer en un feu brillant qui met le feu à toute la prairie ... qui réchauffe et chasse les ténèbres
mais s’il vous plait en ce Noël ...ne vous abêtissez pas en redevenant ces bêtes dociles que l’on engraisse avant d’abattre. Votre dignité d’homme nécessite la lutte et l’opposition

Changeons le net... changeons le monde... ainsi nous laisserons à nos enfants autre chose que de la pourriture, des déchets et des crises ..

le Christianisme c’est celà

Joyeux Noel à tous ! de la part de tous ceux qui vivent autour de moi à l’ermitage et apprécient tant votre nombre et votre présence

frere francois ( au nom de tous !)


Chacun se souvient de Marie transportée d’allégresse, de celle qui magnifie le Seigneur parce qu’elle, l’humble servante, a été vue par son Dieu (Luc 1.46-55). La voilà relevée ! Mais ce qu’on oublie souvent c’est qu’elle chante un Seigneur qui disperse les orgueilleux et renverse les trônes. Marie porte la parole de la foule des miséreux, piétinés par les puissants.

Marie l’indignée

L’espérance qu’elle place dans le messie, qu’elle porte alors, n’a donc rien à voir avec le fameux esprit de Noël d’aujourd’hui. Esprit sirupeux de petit Jésus en sucre et à croquer. Le messie qu’attend Marie lui fait espérer de grands bouleversements, pas de petites consolations.

L’autre renversement, qui nous concerne tout autant, consiste à ne pas entendre ce chant de manière individualiste. Certes, Marie dit : « je magnifie le Seigneur, je suis transportée d’allégresse », tout commence par une rencontre personnelle avec son Sauveur. Mais aussitôt, son regard s’élargit dans l’espace et le temps, c’est tout un peuple, de génération en génération, qui est pris en considération.

Noël en famille, oui, mais famille élargie. L’esprit de Noël est finalement bien plus subversif que prévu.

Marie l’indignée, solidaire des oubliés, nous appelle à chanter avec elle l’hymne célébrant le Dieu qui porte son regard sur les plus petits.

Laissons-nous entraîner par l’appel de Marie pour nous réjouir d’être connus par Dieu et mieux porter l’aspiration de ceux qui n’ont pas de voix.

Je nous souhaite un Noël allègre et prophétique !

Pasteur Claude Baty,

président de la Fédération protestante de France Contact presse : Muriel Menanteau Fédération protestante de France Service information communication documentation muriel.menanteau@protestants.org