Bulletin de l’Ermitage

Accueil > Miettes érémitiques au naturel et à la sauce piquante > Avent-propos

Miettes érémitiques

Avent-propos

mercredi 30 novembre 2011, par frere francois

Au milieu de la nuit et des jours qui décroissent
alors que la bise fait sentir son haleine glacée
et que les nuages frileux viennent se réfugier
autour de notre ermitage

Loin des festivités commerciales et marchandes
et des courses frénétiques pour oublier
ceux qui sont restés sur les trottoirs
ou que l’on a laissé expulser
en quelque contrée hostile

Alors que le Message chrétien
celui de Noël
que les Eglises n’ont plus le courage de porter
ni même de dire à la face des nations

ne demande qu’à renaître
pour de Vrai

Et que les restos du coeur se remplissent
comme des outres trop petites
alors que les responsables de tous bords
jouent aux capitaines de pédalos

Indifférents à la souffrance
ne songeant qu’à leurs tripes
et à replâtrer vainement
un système obsolète qui a fait long feu

au lieu de changer de cap

S’éclaire la période de l’Avent
petite flamme vacillante
au milieu des ténèbres

Une petite flamme qui nous dit et redit
de ne pas perdre espoir
que tout a une fin
que tout renaît un jour

Car la fin c’est une notion humaine
un de ces tabous ,
une de ces peurs que l’on agite
pour mieux asservir les foules

Oui l’espoir existe,
c’est même une Espérance
au plus profond de chacun
comme au cœur des masses
des solutions existent

elles s’appellent Vie, liberté, fraternité !
elles s’appellent partage
elles invitent a déchirer nos coeurs
et remplacer ceux de pierre

par ceux de chair

Oui au fond de tout être
existe cette petite flamme
celle de notre être le plus profond
de ce pourquoi il Est
Ne la laissez pas mourir sous l’éteignoir
mais libérez vos chaines
et partez à sa recherche !

Vous trouverez vous même
pour la première fois peut-être
vous trouverez Sens
vous trouverez Joie

La vraie : celle de Noël !

L’avent est ce chemin
alors
en avent !

Ce que vous trouverez ? c’est vous petit enfant ...
retrouver le temps où vous vous appeliez ...Jacky peut-être
car l’enfant qui est attendu dans la crèche
enfant d’immigré sans le sou et sans toit
c’est vous à l’aurore de votre vie

vous qui avez débarqué sans l’avoir demandé
un jour dans un monde hostile
immigré nu et sans vêtement
avec des proches qui dirent vous avoir conçu

et puis des tas de gens qui ont voulu vous prendre
vous embrigader vous faire jouer un rôle,
vous faire des crocs en jambes, vous asservir au travail
vous dresser
pour voir où vous seriez le plus rentable

Mais vous, vous saviez bien
au fond de vous que vous étiez un autre
mais qui ?
et pourquoi ?

En cherchant réponse à ces questions
vous serez et vous saurez
et en puisant à cette source
vous aurez le courage de briser vos chaînes
et de dire NON !

Je veux être moi !
et je ne peux l’être qu’avec les autres !

Pour ne pas avoir su dire non
pour ne pas avoir appris à se connaître
Parce qu’une société de vieux cons
a cru qu’il suffisait de punir et d’enfermer
parce qu’une société refuse la sexualité des jeunes
D’en faire un besoin comme respirer ou manger
Par ce qu’une société n’a pas su dire ce qu’était la libido
ni sa force, ni comment la maîtriser
une jeune fille n’a pas su refuser
un jeune a récidivé

Agnès ne fêtera pas le Noêl de ses 14 ans

Réponse des vieux cons ?

Enfermer jusqu’à la mort
enfermer encore et encore
punir dès 12 ans
ceux là même qu’on maintient
en infantilité

Comment refuser à ceux que l’on met au monde d’être libre ?
d’être eux ?
tout en les reconnaissant coupables ?

Peut-être a-t-on peur de la nouveauté
de l’innovation , de la critique ?
un un mot de changer
la société des vieux cons
qui pourtant s’écroule ?

ff+


P.S. Nous descendrons demain avec Jess pour nos examens médicaux respectifs
laissant l’ermitage sous la bonne garde de Brenda, d’Igor ...et des Loupiots

Pardon pour les perturbations que cela risque de produire dans les publications mais je ne manquerai pas de vous tenir au courant...même si nous n’attendons pas les résultats avec quelques semaines

Merci d’être si nombreux à nous suivre !

bye !