Bulletin de l’Ermitage

Accueil > Miettes érémitiques au naturel et à la sauce piquante > Le silence apophatique d’Hiroshima

Petits propos de la semaine

Le silence apophatique d’Hiroshima

mercredi 11 août 2010, par frere francois

Oui toutes les semaines désormais parfois plus ? ( peut-être, on peut toujours en rêver...) un billet d’humeur personnel...quelques mots...ou souvenirs ( enfin...je vais essayer... ) ,

Décision prise suite d’ une virée à Triors avec Jess
une expérience de grand silence...
ce jour là ...sa qualité y était extraordinaire... il n’y avait personne...
silence épais , diaphane à la fois, palpable... presque bruyant dans sa vacuité, son absence...
enveloppant ( un peu comme la nuée dans la Transfiguration)

comment le dire... ?
il faut venir le vivre

nous n’aimons pas cette abbatiale moderne-faux vieux... édifiée par un lyonnais ( qui comme chacun sait n’ont aucun goût pour l’architecture ou l’expression graphique) [1]
mais il faut bien reconnaître que l’acoustique y est excellente... et le silence exceptionnel...

Certes dans nos montagne le silence est...
mais c’est un silence habité...toujours un cri d’oiseau, le craquement d’une écorce... l’éboulement d’un rocher... le froissement d’un pétale,
le claquement de langue d’un cours d’eau...

ou simplement le mugissement du vent sur la crête

Vrai silence donc...
il faudrait plus d’une semaine pour vraiment l’apprécier et tout évacuer des scories du monde...mais les ermites sont trop occupés :-)...et ont l’impression de manquer à leur devoir quand ils ne sont pas à l’ermitage...

Donc... après une heure de silence complet qui permet d’évacuer quelques scories ... le chant des moines ...
simplement la Psalmodie
de celle que j’aime car chaque strophe y débouche sur l’infini...
non pas interrogative... mais comme inachevée...

ceux qui n’ont jamais entendu peuvent consulter ce lien ( une des réalisations des Loupiots)
voilà je pense la meilleure définition de l’ultimité des choses tel que l’homme puisse le dire...

quelque chose de vivant... d’inexplicable... qui monte vers l’infini... et puis se perd...

plus rien...

On y arrive tout tendu... on en ressort régénéré et plein d’optimisme... comme capable de survoler un monde de matérialité dans laquelle il faut pourtant vivre et se débattre
On y reviendra souvent tellement ça fait du bien

En fait je voulais seulement aujourd’hui vous parler d’ Hiroshima...
cela parait presque tout petit... petit champignon ridicule... à côté de ce silence ...mais bien sûr...

quelle souffrance !

Quand j’ai pu visiter la ville la première fois , dans les années 68 j’en suis sorti sans voix et démoralisé...
oui là aussi régnait le silence ...
un grand silence glacé...

20 ans après on y mourrait toujours de la bombe ;..on en meurt ...et on en souffre toujours

Silence...pas celui épais ,optimiste presque amical de Triors... tout chargé ou orné de la prière de ceux qui en ont fait vocation
non par amour de Dieu... ( comme j’ai pu le lire souvent) cela n’aurait pas de sens... [2]
mais ont fait vocation par recherche de la réalité des choses...par effort de compréhension...
par essai de communication de ce que l’on trouve sans pouvoir l’expliquer ou y donner sens..
par désir de vivre en communauté pour progresser plus rapidement dans cette direction
pour décoder ces coïncidences de la vie de tous les jours qui paraissent hasard mais qui peut-être sont langages ... " à sa façon"

cela influe sur la tessiture, la trame du silence

A Hiroshima hélas la trame , la tessiture , la combinaison intime en est la souffrance, la stupidité et la mort...
mort absente... mort questionnante...mort civile... mort injuste
mort inutile de milliers d’ innocents... [3] pour l’affirmation d’une toute puissance, d’une façon de penser le monde, d’une culture sans remord ni autocritique

...et pour la première fois non pas des excuses... c’eût été trop beau... ( les japonais l’ont fait eux à la corée pour l’occupation du Japon...) [4]
mais la présence d’un représentant US ... ( pas officiellement rassurez -vous... à titre privé a aussitôt précisé l’oncle SAM... [5]

Panama...Vietnam...Iraq...Afghanistan...Corée... la liste serait longue des guerres et de leurs victimes miliaires et collatérales
les millions de bombes déversées
des paysages dévastés ou empoisonnés pour des siècles
des munitions qui continuent d’exploser
et le pire la destruction des mentalités,, des êtres, des façons de penser ou de vivre si riches et complexes de dizaines de siècles de grande culture...
et cela depuis plus d’un siècle n’a pas cessé !

Ainsi aller à Okinawa toujours occupé c’est quitter le Japon tranquille prévenant et soigné ... pour entrer au far ouest dans le monde des bars, des machines à sous... du sexe payant ou charcutier [6]
las Vegas PX...bordels et l’inévitable " Broadcast American Radio Forces Over Sea qui déverses ses flots de country music et la météo de Miami, de Dallas ou les conseils du jour :" oui vous pouvez boire l’eau elle est potable ... avez vous embrassé votre femme et vos enfants aujourd’hui... ?... et autres conseils hygiéniques...ou météorologiques)...sans oublier les résultats des matchs de base-ball ! ...toute une culture de vidage d’esprit bien calé entre un big mac et une boisson bien gazeuse...et très sucrée : bref celle qui permet des rots magnifiques inégalés ! vive l’amérique !

culture dont le clône nippon essaye de mimer de manière dérisoire, pour être dans le coup...

Bref ces barbares ventripotents qui ne savent même plus pourquoi ils sont là mais désirent finir le Job... 70 ans après...finir qui... finir quoi , ...ou préparer quoi ?
la prochaine bien sûr !
ils ne pensent qu’à ça
leur économie à besoin de ça pour vivre !
et ils vous diront droit dans les yeux et sans rire que la sécurité des Etats unis d’Amérique l’exige... et que les autres ont de la chance et peuvent supporter les 500 bases américaines et leurs "guantanamo" secrets qui sont un défi à la liberté dont ils se réclament et où l’on torture et viole en toute impunité...

argent , énergie, pollution, mort civiles ne comptent pas pour cette civilisation qui va jusqu’à contrôler sa propre image par les médias de planète, internet et agir su tout et n’importe quoi par l’inévitable CIA

jusqu’à convaincre les autres d’être le pays de la liberté et du modernisme [7]

...pour permettre là bas quelque part en Californie que certains se cament pour tromper leur ennui et rêver à ce qu’ils auraient pu être entre deux rations de poppers ou de cocaïne

tout pour vous !
tout pour eux !

http://www.youtube.com/watch?v=lmGJK7eD62I

convaincre aussi la société des vieux cons bien de chez nous qui les miment faute d’avoir pu vaincre ses démons Vichyste
et ont vécu comme une aubaine la venue des "boys" pour se délivrer des démons de l’hitlérisme qui étaient aussi les siens... et qui on le voit bien aujourd’hui ressurgissent à chaque coup de cafard... ou de spleen..
quand on est en crise...quand on ne sait plus pourquoi l’on vit...où l’on va...
et que l’on sait bien que l’on a échoué et qu’il n’y en a plus pour très longtemps ...

et qu’on est raciste !

il suffit de gratter il n’est pas bien loin : c’est beau l’humanisme !

dans certains cas la mort est juste... et la poubelle souhaitable...

A la revoyure !

ff+


Pour réagir n’hésitez pas me contacter à rmitte@free.fr on répond toujours !


[1il n’y a qu’à voir la ville...j’y reviendrai plus tard

[2aimer un point d’interrogation... un concept que l’on ne saurait connaître ou expliquer...si ce n’est en l’infantilisant... comme on le fait trop souvent dans les peintures
Les musulmans ont bien raison... on ne saurait représenter Allah
l’Ultimité se fiche bien de nos sentiments et qu’on l’aime ou le haïsse elle n’en a cure !
elle n’a besoin de rien

[3mais est-on vraiment innocent dans une société ?

[4et dieu sait si cela est difficile à prononcer au pays du soleil levant le mot excuse... surtout devant les rivaux ancestraux toujours haïs du pays du matin calme...

[5nation qui depuis sa naissance est marquée par le démon de la violence et de la guerre )
du..." j’ai raison sur vous parce que Dieu est à mes côtés et je vous écrase de mon inculture et de ma condescendance : moi la société idéale , moi le pays de la liberté, moi le pays de la pensée manichéenne...
2 ans passés dans ce pays ...et la fréquentation de ses "native citizens "oversea" m’ont montré qu’entre le vocable et les faits...il y avait de la marge...

[6sexe ou l’on expose ses orifices, ses appâts ;..à la différence de celui plus raffiné des geisha et autres maisons de thé

[7allez donc voir dans le Bronx.. ;question modernisme on en est resté à 1920...
et dans certaines régions des Appalaches ou du Névada il n’y a pas d’accès à l’eau potable ou à l’électricité !!!

Messages

  • Je réagis juste à propos de Triors. J’y ai passé 5 jours il y a 10 ans. Très beau grégorien, accoustique excellente, église affreuse. Une communauté très vieille France, qui défend des valeurs monarchisantes et préconcilaires. On sent le soutien de la droite friquée française, peut-être en moins pire que le Barroux, que fréquentait régulièrement le camarade Le Pen.
    Pour moi, une Eglise ou une communauté possédante s’éloigne radicalement de l’esprit des évangiles. Le Christ n’avait même pas une pierre où poser sa tête. Dès qu’il y a pouvoir ou richesse, on est dans le contre témoignage absolu. En Espagne, l’Eglise catholique perd en masse des fidèles qui quittent leur Eglise, horrifiés qu’ils sont par la soif de pouvoir de la hiérarchie.

    A propos de ceux qui disent qu’on va au monastère par amour de Dieu (?), j’aime ce mot d’Augustin : "aime et fais ce que tu veux". Et aussi : "Si tu comprends... ce n’est pas Dieu."

    "Homo homini lupus". Hiroshima, Irak, Corée, Vietnam, Amérique du Sud... Toujours pour du fric et du pouvoir. Je ne comprends rien à l’homme. "Domine ad adjuvendum me festina"

    Bonne journée.
    Denis

    • Bien d’accord avec vous.

      Ce qu’il serait intéressant de savoir c’est le coût ( à coup sûr élevé) d’un tel ensemble et l’origine de son financement.

      Je sais bien qu’il y a eu à l’origne donation des terres et d’un chateau 18ème ( toujours là et retapé et intégré au nouvel ensemble) mais quand même...

      Une nouvelle affaire Bétencourt peut-être ?

      fraternellement

      ff+